HERBRETEAU François

Pour obtenir ce qui est un diplôme d’Etat de « psychologue » il faut avoir obtenu le Master II de psychologie. Le titre est dit « protégé », cela veut dire que nul ne peut apposer une plaque en s’affichant « psychologue » sans avoir obtenu cette formation en 5 ans minimum dans une Faculté. Ce permet surtout de protéger les usagers de la psychologie par le  « Code de déontologie » qui nous soumet à un certain nombre de devoirs. Nous devons être inscrits au répertoire dit ADELI qui référence les diplômes des professionnels de santé sur un territoire, à l’Agence Régionale de Santé. Vous pouvez exiger le numéro de votre praticien qui doit d’ailleurs le faire figurer sur tous les documents qu’il fournit. Le psychologue a « l’obligation d’actualiser ses connaissances« , en libéral ses formations sont payées par lui. Certains psychologues choisissent également de  bénéficier d’un  »contrôle », ce qui veut dire que pour traiter au mieux certains patients, il met ses réflexions au sujet des moyens pour guérir ses patients, sous le contrôle d’un superviseur, autre psychologue ou psychanalyste. Ces éléments de formation, qui garantissent une écoute de qualité et une efficacité du processus thérapeutique, sont donc prises en considération dans le prix de ses séances. Certains vont choisir l’approche systémique, psychanalytique, positive, rogérienne, lacanienne, cognitiviste etc. ou s’appuyer sur des techniques (ex. hypnose ericksonnienne, EMDR, réalité virtuelle, etc.).

Les psychothérapeutes sont désormais obligés d’avoir effectué certaines formations qualifiantes ou justifier d’une expérience significative pour pouvoir  »soigner » les patients. Tous n’ont pas réactualisé leurs le temps de faire ou pas eu l’information Les psychologues sont de fait des psychothérapeutes dans la mesure où ils ont réalisé les études pour ce faire, mais tous les psychothérapeutes n’ont pas nécessairement réalisé d’études validées par l’Etat.

Les psychiatres sont des médecins formés comme n’importe quel autre corps de médecine au départ de leur formation (internat-externat), ils font ensuite une spécialité. Les psychiatres peuvent être prescripteurs de médicaments destinés à soulager, traiter, tel ou tel type de pathologie, leurs consultations sont remboursées par la sécurité sociale. Certains ne vont pouvoir consulter que pour un renouvellement de traitement, d’autres vont prendre d’avantage de temps avec le patient ; les psychiatres se faisant de plus en plus rare sur certains territoires ils n’ont malheureusement pas toujours le temps lors de leurs consultations et le déplorent !

Les psychanalystes sont des personnes qui ont normalement terminé une analyse, c’est à dire qu’ils ont pour la plupart été  »sur le divan » pour questionner leur propre fonctionnement psychique. Les psychanalystes proposent donc de faire bénéficier de cette démarche à leur tour à d’autres susceptibles d’être intéressés par cette approche. Ces nombreuses années les ont initié à avoir une écoute particulière, il ne s’agit pas d’un partage d’expérience personnelle. Etant donné que cette analyse procède d’une démarche personnelle et privée, cette analyse n’est soumise à aucun contrôle institutionnel.

Ne rentrons pas dans le débat de ce qui est le mieux : seul le patient peut juger de l’efficacité de tel ou telle approche ou praticien sur lui-même, et certaines thérapies ne fonctionnant pas avec/sur lui auront peut être des bénéfices pour d’autres. Il existe aussi une notion de temporalité : ce qui peut vous convenir à 15 ans ne sera peut-être pas similaire à vos attentes à 40 ans.

Gare aux conseils  »avisés » d’untel ou unetelle qui déconseille farouchement telle ou telle technique, mais ne versons pas dans la confiance aveugle. Renseignez-vous au préalable sur les qualifications, questionnez le thérapeute quant aux fondements de ses pratiques thérapeutiques, de manière générale si vous n’êtes pas à l’aise, pas en confiance, avec le thérapeute parlez-lui en, et changez au besoin.

NB : cet article ne se veut pas exhaustif, il est destiné à se repérer (et on peut le comprendre) dans les diverses formations « psy » ou associées.

HERBRETEAU François